TwitterLinkedin
> > Aménager durablement
Imprimer

Aménager durablement

Réaliser des opérations s’inscrivant dans les principes de l’aménagement durable, est une composante essentielle de la démarche de notre établissement en faveur d’un développement équilibré du territoire. En tant qu’aménageur, l’EPAMSA s’est fixé plusieurs principes qui guident les projets urbains, en aménagement aussi bien qu’en renouvellement urbain.

Ces principes sont les suivants :

1/ Économiser les espaces naturels

Cela se traduit concrètement par le choix de recomposer la ville sur elle-même afin de lutter contre l’étalement urbain.

L’EPAMSA investit :

  • d’anciennes friches industrielles, objets de montages fonciers, financiers et urbains complexes comme à Mantes Université ou sur le site des Hauts de Rangiport à Gargenville,
  • les centres-villes tel que celui de Bonnières-sur-Seine,
  • d’anciennes zones d’épandage ou de carrières pour Carrières Centralité ou l’Ecopôle à Carrières-sous-Poissy…

…et toujours à proximité immédiate des infrastructures de transport.

 

2/ Réduire notre empreinte sur l’environnement

  • Exiger des constructions et des rénovations durables et économes en énergie avec des bâtiments BBC, THPE et Bepos. Par exemple, avec le contrat de performance énergétique (CPE) mis en place par trois copropriétés du Val Fourré,
  • Favoriser l’utilisation des ENR (Energie renouvelable)  en développant des montages novateurs de chaudières biomasse inter-promoteurs comme sur Carrières Centralité,
  • Privilégier les éco-matériaux dans la mesure du possible pour leurs qualités environnementales et soutenir dans le même temps la filière, par exemple en réalisant la Fabrique 21, programme immobilier dédié aux éco-constructeurs, ou encore par la mise en place de Seinergy Lab, plate-forme de l’efficacité énergétique,
  • Aménager des sites à proximité d’infrastructures de transport afin de réduire l’utilisation des voitures et limiter l’empreinte carbone,
  • Prendre en compte la faune et la flore par la mise en place de compensations écologiques sur l’ensemble de nos opérations,
  • Gérer naturellement les eaux sur site, en se fixant un objectif de zéro rejet dans le réseau d’assainissement, en intégrant systématiquement des systèmes de récupération et de traitement naturel des eaux de pluie grâce aux parcs, jardins et noues,
  • Faire appliquer la charte « chantier vert » par nos prestataires et les promoteurs, pour limiter les nuisances, veiller à la propreté du site et de ses abords, limiter la quantité de déchets et réutiliser si possible les remblais pour de nouveaux travaux sur site, etc.

 

3/ Favoriser les mobilités douces et l’usage de véhicules électriques par le déploiement du réseau ElectriCité Seine Aval d’une quarantaine de bornes de recharge électrique sur le territoire, ou encore par la réalisation de trois passerelles piétonnes sur la Seine (Maître d’ouvrage : SMSO).

 

Des projets urbains engagés dans la labellisation écoquartier

En décembre 2015, le quartier du Val Fourré a reçu le label écoquartier attribué par le Ministère du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité. Cette labellisation  témoigne de la qualité des réalisations entreprises dans le cadre de la rénovation urbaine du Val Fourré. Parmi les actions exemplaires, ont été retenues la qualité architecturale des réalisations à l’image des nouveaux équipements publics comme le centre aquatique Aqualude, le soin apporté à la valorisation des paysages par la réalisation notamment d’un bassin écologique et un traitement des eaux de pluie efficace, aux aspects économiques et sociaux avec principalement une baisse de la consommation d’énergie grâce aux travaux de rénovation et d’efficacité énergétique mis en œuvre sur les copropriétés dégradées et à l’installation  d’une chaudière biomasse, etc. Par une démarche efficiente de gestion de l’eau, la Ville et l’EPAMSA ont également été retenus pour l’Appel à Manifestations d’Intérêt (Ami) « Ville et territoires durables » dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). 21 actions seront ainsi subventionnées.

Deux autres labellisations sont en cours sur l’opération Cœur de Ville à Bonnières-sur-Seine et sur Carrières Centralité à Carrières-sous-Poissy.

Haut de page
Haut de page