TwitterLinkedin
Non classé > L'EPAMSA signe avec plusieurs opérateurs pour l'interopérabilité des 41 bornes publiques de recharge électrique sur le territoire
Imprimer

3 mai 2017 - Non classé

L’EPAMSA signe avec plusieurs opérateurs pour l’interopérabilité des 41 bornes publiques de recharge électrique sur le territoire

41 bornes publiques sont désormais accessibles – gratuitement – aux utilisateurs de véhicules électriques sur le territoire de Grand Paris Seine & Oise (78), et de plusieurs communes de la communauté de communes des Portes de l’Ile-de-France et de Gally-Mauldre. Pour accompagner son développement, l’EPAMSA, coordonnateur du déploiement du réseau ElectriCité Seine Aval, a signé 4 conventions d’interopérabilité.

L’objectif, défini en 2014, de déployer 41 bornes publiques de recharge accélérée (3-22 kw) sur le territoire, soit une centaine de points de charges sur le territoire, est atteint.

Le réseau ElectriCité Seine Aval compte 425 abonnés au 31 mars 2017, soit un nombre d’utilisateurs multipliés par trois depuis mars 2016.

Répondre à l’enjeu de l’interopérabilité

Désormais, le réseau ElectriCité Seine Aval doit répondre à l’enjeu crucial de l’interopérabilité avec d’autres réseaux. L’EPAMSA, en tant que coordonnateur du déploiement du réseau, collabore avec les acteurs de l’interopérabilité comme le GIREVE, pour accélérer la mise en lien des réseaux de bornes de recharge électrique.

Aujourd’hui, l’EPAMSA a signé 4 accords d’itinérance avec :
Belib : le réseau de bornes de recharges pour véhicules électriques de la ville de Paris (1er réseau public de bornes de recharge)  – accord signé en mars 2017
Chargemap : recense les points de charge sur leur carte, mise à jour par la plus grande communauté d’utilisateurs de véhicules électriques – accord signé en février 2017
Freshmile : opérateur de recharge avec un réseau national et européen de bornes de recharge (filiale commune de Freshmile SAS et de la Caisse des Dépôts) – accord signé en décembre 2016
Bosch EV : pour le réseau de Renault Z.E. qui met à disposition de ses clients une carte des stations de charge – accord signé en décembre 2016.
Les utilisateurs de ces opérateurs peuvent désormais accéder aux bornes du réseau ElectriCité Seine Aval. A terme, l’objectif est que les abonnés du réseau ElectriCité Seine Aval puissent à leur tour se charger sur les autres réseaux sans changer de carte, ce qui n’est pas encore le cas du fait de sa gratuité (jusqu’en 2019).

« L’interopérabilité sera un vrai plus », pour Béatrice, utilisatrice du réseau depuis avril 2015. L’une des principales raisons pour laquelle j’ai choisi d’acquérir une voiture électrique réside dans le fait que mon territoire ait été précurseur dans l’implantation des bornes de recharge. Je suis pleinement sur ce territoire, j’y vis, j’y travaille, j’y fais mes courses. Grâce au réseau ElectriCité Seine Aval, j’ai toujours un endroit où charger ma voiture. »

Lire le communiqué de presse

En savoir plus sur le Réseau ElectriCité Seine Aval


Documents liés


rapport 2017