TwitterLinkedin
CPE > Signature du Contrat de Performance Energétique pour la copropriété dégradée « 92 logements »
Imprimer

9 mai 2017 - CPE

Signature du Contrat de Performance Energétique pour la copropriété dégradée « 92 logements »

Les copropriétaires de la résidence « 92 logements » représenté par le syndic Soupizet Immobilier et le groupement Dalkia-Eiffage ont signé le 9 mai 2017 un Contrat de Performance Energétique (CPE) en présence de Pierre Bédier, Président du Conseil départemental des Yvelines et président de l’EPAMSA, de Michel Vialay, maire de Mantes-la-Jolie et de son conseiller municipal à l’urbanisme Jean-Luc Santini. Ce CPE permettra aux copropriétaires de bénéficier de véritables économies sur leur facture de chauffage grâce à une rénovation complète de leur résidence.

 Qu’est-ce qu’un CPE ?

Dispositif issu des lois Grenelle de l’environnement de 2009, le CPE a pour objectif de garantir aux contractants un niveau de consommation énergétique fixe. Il est signé entre un maître d’ouvrage et un groupement d’entreprises qui s’accordent sur un objectif de consommation énergétique garanti et réalise des travaux de réhabilitation en conséquence. Outre le parc social qui a constitué la signature des premiers CPE, l’enjeu est désormais la réhabilitation du parc privé français.

 

Une économie d’énergie et une facture en baisse pour les copropriétaires

Cette signature fait suite à celle de la résidence Côtes de Seine en décembre 2015. Tout comme cette dernière, la réhabilitation en BBC (bâtiment basse consommation) de la résidence « 92 logements » permettra de passer des étiquettes de performance énergétique D voire E à des étiquettes B. Les travaux, réalisés par le groupement Eiffage Construction, Dalkia (chauffage), le cabinet Brelan d’Arch architecture et S2T BET thermique, représentent un coût de 2.7 millions d’euros (1.2 millions pour Côtes de Seine).  

En fixant un objectif de consommation au groupement d’entreprises, la copropriété-maître d’ouvrage aura désormais un montant des charges de chauffage connu et garanti.

Les  copropriétaires pourront économiser 59 % de consommation de leurs charges de chauffage, garantie sur 15 ans, et ce dès la 2ème année de mise en place, la première étant impactée par les travaux.

Répondant aux normes environnementales avec un objectif ambitieux, le projet bénéficie de 80% de subventions publiques de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, le département des Yvelines, la région Ile-de-France et de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

Alors que les travaux de la résidence Côtes de Seine ont été achevés en avril 2017, ceux de la résidence 92 logements démarreront en novembre 2017 pour une durée de 12 mois.

Lire le communiqué de presse

En savoir plus sur le CPE


Documents liés


rapport 2017