TwitterLinkedin
Mantes Université
Imprimer
À majorité Habitat - Buchelay (78), Mantes-la-Jolie (78), Mantes-la-Ville (78)

Inventer un nouveau quartier de gare

Au cœur du Mantois, l’EPAMSA reconquiert les friches industrielles et ferroviaires afin d’offrir un quartier mixte à proximité de la gare de Mantes-la-Jolie. Déjà desservi par le transilien et le TGV, le pôle d’échange multimodal accueillera dès 2024 le RER Eole et permettra d’accéder en 35 min au quartier d’affaires de La Défense.

Le projet urbain lancé en 2006, dont le programme prévoit 266 000 m² de SDP, comportant 3 000 logements, vise la constitution d’un quartier mixte au cœur des enjeux du territoire.

Le quartier bénéficie d’une desserte exceptionnelle, d’abord par la grande proximité de la gare SNCF (Transilien et TGV vers le Havre/Lyon/Marseille) et RER Eole (dès 2024) permettant d’être à Paris en 35 min (Paris St Lazare et La Défense), ensuite par la proximité de l’autoroute A13 desservant Paris et la Normandie.

Sa programmation ambitieuse axée sur les équipements universitaires et commerciaux, est réexaminée aujourd’hui avec l’arrivée du RER Eole.

Le nouvel échelon d’organisation territorial que représente la Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPS&O), le renforcement souhaité des pôles multimodaux et la libération de fonciers sur le périmètre de Mantes Université, invite à adopter une approche transversale et globale pour l’EPAMSA et GPS&O.

Les objectifs

Mantes Université place ainsi au cœur du projet l’intermodalité. La question de l’accessibilité des gares est éminemment urbaine, dans un contexte où l’utilisation des transports en commun et des modes doux est privilégiée (vélo, etc.) impliquant de nouveaux aménagements.

Outre la gare qui sera repensée et réaménagée par SNCF Réseaux et SNCF Mobilité, l’environnement immédiat de Mantes Université constituera une pièce urbaine cohérente et conviviale pour les usagers et habitants.

Architecte-Urbaniste

Agence Fortier

Les partis-pris d’aménagement

Bruno Fortier, architecte-urbaniste de la ZAC a conçu l’opération comme une couture entre trois communes sur un foncier historiquement dédié à l’activité industrielle et ferroviaire. La conception de la trame viaire vise :

  • d’une part à offrir des liaisons et accroches avec les tissus urbains environnants,
  • d’autre part à fluidifier les circulations à l’intérieur du nouveau quartier.

L’ensemble du projet est connecté au Boulevard Salengro par deux axes principaux et une place, où s’implanteront le pôle universitaire dont une partie (l’ISTY) est déjà en activité aujourd’hui. Un parc urbain aujourd’hui en préfiguration et la piscine Aquasport ouverte en 2014 complète la programmation de la ZAC.

Le parc urbain permettra de relier à terme la gare au quartier des Brouets de Mantes-la-Ville, de prolonger et d’affirmer la trame verte présente le long des voies principales et en cœurs d’îlots.

Avec une nouvelle placette, la gare de Mantes-la-Jolie continuée par la gare routière sera l’une des entrées principales du futur quartier Mantes Université. Ce pôle d’échange multimodal sera le nouvel espace public ouvrant sur le nouveau quartier, une transition entre le secteur Sulzer et la gare.

Programmation

Mantes Université profite déjà de nombreux équipements. Demain, ce seront les services et commerces qui feront de Mantes Université une opération mixte en plein cœur de ville.

Le quartier de 47 ha se construit autour d’équipements et d’espaces publics structurants :

  • l’École Nationale de Musique depuis 2011,
  • l’Institut des Sciences et Techniques des Yvelines (ISTY) depuis 2013
  • le centre aquatique Aquasport depuis 2013,
  • une résidence étudiante et jeunes actifs depuis 2016.

A venir, ce sont :

  • un parc urbain central de 1,5 ha, dont 6 000 m² sont déjà préfigurés
  • 2 500 logements, en accession ou logements aidés, dont plus de 800 sont déjà livrés (fin 2016)
  • des écoles
  • plus de 83 000 m² de SDP de commerces de proximités, des espaces de bureaux/ d’activités/ de services.

L’architecture contemporaine des premiers lots de logements apporte le renouveau de l’image du territoire.

Cliquer sur le plan pour l’agrandir

 

Logements

  • 842 Logements livrés (dont 223 en cours de livraison) :
    • Lot ENM, Vinci Interconstructions, Archi : C. Hauvette et AMA – T. Melot (280 logements dont 32 LLS)
    • Lot Meuniers, Sodearif, Archi : Brenac et Gonzales (158 logements dont 57 LLS)
    • Lot 3.3, Arcade Antin, Archi : Agence Babel (181 logements dont 146 LLS)
    • Lot 3.4 phase a, Les nouveaux constructeurs, Archi : Agence Devillers (143 logements dont 49 LLS)
    • Lot 4.5, ICF, Archi : Agence Petitdidier Prioux (80 LLS)
  • 263 logements en cours de commercialisation :
    • Lot 3.4 phase b, Les nouveaux constructeurs, architecte SOA(86 logements dont 53 LLS),démarrage des travaux janvier 2017
    • Lot 4.3, Marignan, Archi : JEAN BOCABEILLE ARCHITECTE (177 logements dont 20 LLS)

Équipements réalisés

  • Institut des sciences et Techniques des Yvelines (ISTY) – 2013, Région IDF (MO)/ Badia Berger (MOE)
  • Piscine « aquasport » – 2013, CAMY (MO) / Mimram (MOE)
  • École de Musique (ENM) – 2011, CAMY (MO) / Badia Berger (MOE)
8 photos
Retour à la carte interactive Haut de page
Haut de page